•  
  • Culture Coaticook
  • Société d'histoire
  • Pavillon des arts
  • Musée Beaulne
  • Harmonie
  • Coatic'Art
  • Bibliothèque
 

Coups de coeur

NOUVEAUTÉ - Demi-vie

Magali Laurent
Éditions de Mortagne
2020

Maintenant qu'elle est âgée de seize ans, Ysia est une citoyenne à part entière de la Nouvelle Cité mondiale, mais ceci signifie qu'elle devra désormais mener une vie à temps partiel. En effet, tous les adultes travaillent aux serres qui composent le Jardin, desquelles ils dépendent depuis que le monde a été ravagé, mais doivent alterner entre des mois entiers d'éveil et de sommeil. De plus, tous se font implanter une puce électronique dans la main, ce qui leur donne accès au Clairécran. Celui-ci, connecté à leurs sens par des lentilles de contact et des écouteurs intégrés, permet à chaque individu d'interagir avec une réalité que lui seul peut voir, ce qui le coupe du reste du monde. Retrouvant le goût du dessin et de l'observation de la nature, Ysia n'associe pas une grande utilité à cet appareil, mais partout autour d'elle, les gens semblent développer une dépendance malsaine, particulièrement son amie Kat, une dépendance qui les dégrade à vue d'oeil. Ceci amène l'adolescente à se questionner sur le rôle du pouvoir en place et de l'intelligence artificielle dans cette affaire, mais elle découvre que ses soupçons portent sur une dangereuse machination lorsque sa lucidité attire l'intérêt de Sacha, un jeune homme qui l'épie, et de Driss, celui qui partage sa chambre en vivant à contretemps d'elle et qui lui laisse des messages troublants. [SDM]

 

Une dystopie se déroulant dans un univers de science-fiction très bien construit, sa description rappelant ainsi celle d'un long métrage tant elle permet de se créer mentalement des images concrètes. Si on fait des emprunts à toutes sortes d'oeuvres portant sur une régulation extrême du mode de vie humain, allant des récits de Margaret Atwood aux films ##La Matrice##, cet amalgame fonctionne pour engendrer des questions qui font écho à notre réalité, dont notre dépendance aux écrans. L'action n'est pas très présente au départ, ce qui amplifie néanmoins le suspense, avant que celle-ci déboule pour garantir une lecture haletante bien maîtrisée, pouvant même amener les plus réfractaires à prendre goût à la science-fiction. [SDM]


Archives